Accueil > Hydrométallurgie

Hydrométallurgie

L'hydrométallurgie est un procédé de traitement des métaux en milieu humide.

Suite à une première étape mécanique de séparation des principaux matériaux constitutifs des piles et accumulateurs électriques et de valorisation des éléments directement recyclables, la technologie RECUPYL - brevetée - consiste à mettre en solution et à traiter le concentré non-ferreux qui en résulte. Les différentes étapes sont les suivantes :

  • Mise en solution des métaux, ou lixiviation
  • Purification des impuretés notamment les métaux lourds par réduction électrochimique, ou cémentation
  • Séparation sélective des différents métaux majoritaires

Selon la nature de la phase à traiter, la lixiviation est réalisée à l'aide soit d'un acide, soit d'une base avec au besoin l'ajout d'un oxydant. Les métaux en solution sont sous forme ionique.

Les phases de séparation et purification sont réalisées par différentes techniques : cémentation ou précipitation. Le choix de l'une ou l'autre de ces techniques est conditionné par l'élément à séparer, sa quantité et le procédé chimique utilisé.

Enfin les effluents liquides sont recyclés en tête de procédé après traitement par les techniques disponibles sur le marché.

Les procédés hydrométallurgiques permettent d'obtenir des degrés de pureté des métaux élevés. Ils ont également l'avantage d'être peu énergivores, d'avoir une empreinte CO2 réduite, et de ne pas émettre de dioxine.

Le traitement par voie hydrométallurgique des piles et accumulateurs permet de valoriser le zinc, le manganèse, le cobalt, le lithium, le nickel.

Le traitement hydrométallurgique rend cette technique particulièrement adaptée à la fois aux compositions des accumulateurs d'aujourd'hui mais aussi aux formulations des batteries avancées de demain.